Écrire Techi (f)

AMR 46/004/2009 - AU 52/09 Techi, une femme transgenre, a été kidnappée et torturée le 24 janvier par des membres d’un comité de surveillance de quartier de la ville de Tarapoto, dans la province de San Martín (nord du Pérou). Ses ravisseurs ont déclaré : « On te fait ça parce que tu as couché avec un homosexuel. » Amnesty International est profondément préoccupée par l’agression dont Techi a été victime et craint que sa sécurité, ainsi que celle des autres personnes transgenres de la ville, ne soit menacée. Le 24 janvier, Techi a été arrêtée dans la rue par le président et des membres du comité de surveillance de quartier Puerto Azul, accompagnés de membres du comité Señor de los Milagros. Elle a été agressée verbalement et physiquement. On l’a également déshabillée complètement, on lui a rasé la tête et on l’a obligée à faire des exercices physiques jusqu’à l’épuisement. Ces faits ont été filmés par un membre du comité de surveillance. Les images ont été mises à la disposition du public et diffusées sur une chaîne de télévision locale. Techi a porté plainte auprès du parquet communal le 3 février, bien que la procédure en vigueur l’ait obligée à le faire sous son nom officiel et en indiquant son sexe de naissance. Une copie de cette plainte a été transmise à Amnesty International. INFORMATIONS GÉNÉRALES L’identité de genre se rapporte à l’expérience intérieure et profonde de chaque individu, qui peut correspondre ou non au sexe attribué à la naissance sur la base de caractéristiques physiologiques. Elle se distingue de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.