Écrire Bernardin MBANDI (h), fonctionnaire à la retraite, 70 ans

AFR 62/005/2009 - AU 55/09 Bernardin Mbandi, un fonctionnaire à la retraire qui occupait un poste influent pendant le mandat du président Mobutu (1965-1997), a été arrêté le 22 janvier à son domicile de Kinshasa, la capitale. Il est détenu au secret depuis lors, une situation qui l’expose au risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Il a été arrêté par deux membres de l’Agence nationale de renseignements (ANR) et il est actuellement détenu au siège de cet organe, à Kinshasa. L’ANR, placée sous l’autorité des services présidentiels, n’est habilitée à enquêter que sur les infractions portant atteinte à la sûreté de l’État. Pourtant, elle déborde régulièrement de ses attributions en procédant à des arrestations arbitraires de sympathisants de l’opposition, de militants de la société civile et de journalistes, ainsi que de personnes soupçonnées d’infractions pénales sans aucun lien avec la sûreté de l’État. Des avocats, des groupes nationaux de défense des droits humains et des observateurs des droits humains mandatés par les Nations unies se voient régulièrement refuser tout contact avec les personnes détenues par l’ANR. Bernardin Mbandi souffre d’asthme, mais il n’a pas pu être examiné par un médecin ni recevoir son traitement. Des membres de sa famille ont été autorisés à lui apporter de la nourriture au siège de l’ANR deux fois par semaine, mais n’ont pas obtenu le droit de le voir. Au lieu de cela, des agents ont remis à ses proches une note manuscrite dans laquelle il les remerciait pour la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.