Lina Paola Malagón Díaz (f), avocate , ainsi que les membres de sa famille ...

...et les autres membres de la Commission colombienne de juristes (CCJ) Les membres de la Commission colombienne de juristes (CCJ), une organisation non gouvernementale (ONG) travaillant sur les questions juridiques relatives aux droits humains, ont reçu des menaces de mort de la part d’un groupe paramilitaire indiquant que l’une de ses avocates, Lina Paola Malagón Díaz, était un « objectif militaire ». Dans ce texte, le groupe menace de la tuer si elle ne quitte par immédiatement Bogotá. Un fax est arrivé le 2 mars au bureau de la CCJ à Bogotá, signé du groupe paramilitaire du Bloc capital des Aigles noirs. Ce groupe qualifiait Lina Paola Malagón Díaz de « salope de la guérilla travaillant pour la défense des syndicalistes » et affirmait qu’il cherchait cette femme et les membres de sa famille. Il mentionnait également des informations personnelles la concernant, notamment son numéro de téléphone portable, qu’il prétendait avoir mis sur écoute, et l’adresse de son domicile, qu’il disait sous surveillance. Il lui donnait aussi un dernier avertissement : « Va-t-en ou on te tuera, salope. Tu as une journée pour quitter Bogotá, définitivement. » Le texte accusait également la CCJ d’être « pleine de combattants communistes » et faisait référence aux menaces qui avaient contraint l’un des membres de cette organisation à quitter le pays fin 2008. Depuis quelques mois, Lina Paola Malagón Díaz travaille sur un rapport traitant des violations des droits humains commises contre des syndicalistes colombiens par les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.