Écrire Miguel Esteben González Bonilla (h) ...

...directeur régional du Centre d’études juridiques et de recherches sociales (CEJIS) AMR 18/001/2009 - AU 59/09 Le 27 février, Miguel González était au volant d’un véhicule de fonction lorsque deux hommes à moto ont ouvert le feu sur lui. Le tir l’a manqué de peu. Amnesty International s’inquiète vivement pour sa sécurité. Miguel González travaille pour le Centre d’études juridiques et de recherches sociales (CEJIS), qui défend les droits des communautés indigènes et paysannes, en les aidant notamment à faire valoir leurs droits sur les terres communales. Miguel González est directeur régional du bureau du CEJIS dans la ville de Trinidad, capitale du département du Beni, dans le nord de la Bolivie. Il avait été suivi trois jours plus tôt, le 24 février. Il avait d’abord été pris en filature par une fourgonnette rouge et argent aux vitres fumées, puis par une moto. Alors qu’il roulait en direction de son domicile, à la périphérie de la ville, il a remarqué que la fourgonnette le suivait. Le conducteur lui a fait un appel de phares comme pour lui indiquer qu’il voulait le doubler. Cependant, lorsque Miguel González s’est arrêté pour laisser la fourgonnette passer, celle-ci est restée stationnée derrière lui. La fourgonnette a ensuite fait un virage devant le véhicule de Miguel González qui, pour sa part, a pris la direction opposée ; il a alors remarqué qu’il était toujours suivi, par une moto cette fois. Quand la moto a dû arrêter de le suivre, le terrain étant escarpé, son poursuivant lui (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.