Écrire Abbas Hakimzadeh (h), membre du conseil central du Bureau pour le renforcement de l’unité ...

...Mehdi Mashayekhi (h), membre de l’Association des étudiants islamiques de l’Université Amir Kabir, Nariman Mostafavi (h), membre de l’Association des étudiants islamiques, Ahmad Qasaban (h), membre de l’Association des étudiants islamiques MDE 13/017/2009 - AU 61/09 Les quatre étudiants nommés ci-dessus ont été arrêtés le 24 février après avoir participé, semble-t-il, à des manifestations organisées à l’Université Amir Kabir de Téhéran. Ils sont actuellement détenus au secret à la section 209 de la prison d’Evin, à Téhéran, qui est sous le contrôle du ministère du Renseignement. Ils risquent de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Selon les informations recueillies par Amnesty International, Abbas Hakimzadeh, Mehdi Mashayekhi, Nariman Mostafavi et Ahmad Qasaban ont été arrêtés à leur domicile le 24 février. Trois d’entre eux sont membres de l’Association des étudiants islamiques de l’Université Amir Kabir. Abbas Hakimzadeh, quant à lui, est membre du Bureau pour le renforcement de l’unité. Plus de 70 étudiants ont été arrêtés le 23 février au cours d’une manifestation pacifique organisée à l’Université Amir Kabir de Téhéran afin de protester contre le projet des autorités d’inhumer sur des campus universitaires les dépouilles de soldats tués pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988). Nombre de ces étudiants auraient été maltraités, et d’autres ont été conduits au poste de police 107, place de la Palestine, où certains auraient également été soumis à des mauvais traitements. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse