Écrire Jesús Arturo Torres Parra (h), 18 ans

AMR 41/013 /2009 - AU 64/09 Le 3 mars, Jesús Arturo Torres Parra a été arrêté illégalement, battu et menacé de mort par des agents de la police fédérale dans la ville de Chihuahua (État de Chihuahua). Il a été libéré au bout de quelques heures, mais craint que lui et ses proches ne soient la cible d’autres attaques. Selon ses dires, dans la soirée du 3 mars, Jesús Arturo Torres se trouvait chez lui avec sa famille lorsqu’un groupe d’agents en uniforme de la Police préventive fédérale (PFP) ont enfoncé la porte d’entrée. Sans fournir d’explication ni de mandat, ils l’ont menotté, emmené et poussé dans un pick-up. Des témoins oculaires ont remarqué qu’il s’agissait d’un véhicule de la PFP et relevé son immatriculation, qu’ils ont ensuite indiquée aux autorités fédérales. La PFP est habilitée à lutter contre le crime organisé à l’échelle nationale. Après avoir été arrêté, Jesús Arturo Torres a été roué de coups et menacé pendant trois heures dans le véhicule. Les policiers l’ont interrogé au sujet de personnes qu’il ne connaissait pas, et l’un d’eux lui aurait déclaré : « Si tu ne nous dis pas ce qu’on veut savoir, on te conduira chez Chapo Guzmán [célèbre trafiquant de drogue et auteur d’homicides] afin qu’il te fasse parler, ou bien on te tuera puis on te jettera dans le désert. » Ils l’ont finalement relâché dans un autre quartier de Chihuahua, après l’avoir menacé de le tuer s’il signalait ce qui venait de se passer. Le lendemain, Jesús Arturo Torres a porté plainte auprès du Bureau du procureur général de la République de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.