Écrire Ali Nejati (h), syndicaliste

MDE 13/019/2009 - AU 66/09 Le syndicaliste Ali Nejati a été arrêté le 8 mars par des agents du ministère du Renseignement, à la suite d’une descente effectuée à son domicile le 28 février. Il semble qu’il a été conduit dans un centre de détention du ministère du Renseignement dans la province du Khuzestan. Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. Ali Nejati fait partie des dirigeants du syndicat des ouvriers de la sucrerie d’Haft Tapeh. Le 20 décembre 2008, il aurait été inculpé d’« activités nuisant à la sécurité nationale » et de « diffusion de propagande contre le régime », deux accusations faisant suite à des interviews que lui et d’autres dirigeants syndicaux ont accordées à des journalistes étrangers et dans lesquelles ils ont évoqué les conditions de travail sur ce site. Ces entretiens ont eu lieu pendant les manifestations organisées le 1er mai 2008, à l’occasion de la fête du Travail, pour protester contre les retards de paiement répétés des salaires des ouvriers par la direction de la sucrerie (qui rémunérait parfois ses salariés avec un retard allant jusqu’à cinq mois) et d’autres atteintes aux droits des travailleurs. Le 20 mai 2008, Ali Nejati a reçu l’ordre de se présenter devant un tribunal de la ville de Suse (Khuzestan) afin d’y être interrogé. Par la suite, il a été traduit en justice au cours de deux audiences, les 17 et 23 février 2009, mais Amnesty International ignore si (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.