Écrire Majid Movahedi (h), 27 ans

MDE 13/021/2009 - AU 75/09 Majid Movahedi a été condamné à être rendu totalement aveugle avec de l’acide. Début février, la Cour suprême a confirmé cette décision. Le 11 mars, un juge de l’Unité d’application des peines s’est exprimé au sujet de ce cas, suscitant la crainte que le châtiment puisse avoir lieu à tout moment. Le responsable du pouvoir judiciaire est habilité à ordonner la suspension de l’exécution de cette peine. Le 3 novembre 2004, Majid Movahedi a renversé un seau rempli d’acide sur la tête d’Ameneh Bahrami alors que celle-ci quittait son travail, après qu’elle eut refusé à plusieurs reprises sa demande en mariage. Deux semaines après cette agression, Majid Movahedi s’est rendu à la police. Au cours d’une audience préliminaire, il a reconnu avoir attaqué Ameneh Bahrami et a été placé en détention dans l’attente de son procès. Depuis lors, Ameneh Bahrami a subi 17 opérations, certaines réalisées par des chirurgiens en Espagne, visant à reconstruire son visage, en vain. Les lésions résultant de l’agression se sont soldées par la perte d’un œil, et bien que son autre œil ait dans un premier temps recouvré 40 % de sa vision, une infection a achevé de la rendre aveugle en 2007. Le 26 novembre 2008, un tribunal pénal de Téhéran a condamné Majid Movahedi à titre de la qisas (« réparation »), ordonnant que cinq gouttes d’acide soient versées dans chacun de ses yeux. Ameneh Bahrami n’a eu de cesse de réclamer vengeance pour ses blessures, et insiste pour que ce châtiment soit appliqué. Elle a déclaré qu’il sera (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.