Écrire Dolly Inefo Mbunga (h), Floribert Chebeya Bahizire (h), Donat Tshikaya (h) : défenseurs des droits humains

AFR 62/006/2009 - AU 78/09 Floribert Chebeya Bahizire, Dolly Inefo Mbunga et Donat Tshikaya, trois défenseurs des droits humains, ont été arrêtés le 15 mars à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, par des agents de la Police nationale congolaise. Selon des témoins oculaires, ils ont été battus, menottés et « jetés » dans des véhicules de police, avant d’être conduits au centre de détention de Kin-Mazière, dans le centre de Kinshasa, où se trouve le siège de la Direction des renseignements généraux et services spéciaux (DRGS). Ils sont détenus au secret depuis lors, une situation qui les expose au risque de subir des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Amnesty International considère ces trois hommes comme des prisonniers d’opinion, car ils sont détenus uniquement pour avoir mené leurs activités de défense des droits humains et exercé de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression et de réunion. Ils ont été arrêtés dans les locaux du Réseau national des ONG des droits de l’homme de la République démocratique du Congo (RENADHOC) juste après une conférence de presse au cours de laquelle ils avaient appelé à l’organisation d’un défilé pacifique et d’un sit-in (manifestation assise) devant le Parlement afin de protester contre ce qu’ils considèrent comme des tentatives anticonstitutionnelles de l’Alliance pour la majorité présidentielle (AMP), coalition au pouvoir du président Joseph Kabila, visant à démettre de leurs fonctions le président de l’Assemblée nationale, Vital (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.