Écrire Asma Jahangir (f) ...

... Personnes libérées : Hina Jilani (f) ; Iqbal Haider (h) ; I. A. Rehman (h) ; Rao Abid Hameed (h), général de brigade à la retraite ; Shahtaj Qizilbash (f) ; Imran Qureshi (h) ; ainsi qu’au moins 48 autres défenseurs des droits humains détenus au nom de l’état d’urgence ASA 33/028/2007 - Action complémentaire sur l’AU 292/07 (ASA 33/027/2007, 5 novembre 2007) Au moins 53 défenseurs des droits humains et militants de la société civile, dont un certain nombre de membres du personnel et du conseil de la Human Rights Commission of Pakistan (HRCP, Commission des droits humains du Pakistan), ont été libérés sous caution le 6 novembre. Ils sont inculpés au titre de l’Ordonnance de 1960 sur le maintien de l’ordre public et d’une disposition du Code pénal relative à l’attroupement illicite. Asma Jahangir, présidente de la HRCP, reste cependant assignée à résidence. Elle fait l’objet d’une ordonnance de détention de quatre-vingt dix jours qui a été délivrée le 3 novembre par le ministère de l’Intérieur du gouvernement du Pendjab. Asma Jahangir est une grande défenseure des droits humains et une avocate de renom au Pakistan. Elle exerce également la fonction de Rapporteuse spéciale des Nations unies sur la liberté de religion ou de conviction. La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Hina Jilani, reste elle aussi soumise à une telle ordonnance. Elle est actuellement en visite à Londres et il y a fort lieu de craindre qu’elle ne soit arrêtée à son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.