Écrire Raúl Hernández (h), Manuel Cruz (h), Orlando Manzanarez (h), Natalio Ortega (h), ...

... Romualdo Santiago (h), Rafael Rodriguez Dircio (h), Obtilia Eugenio Manuel (f), membres de l’Organisation du peuple indigène me’phaa (OPIM), ainsi que neuf autres membres de l’OPIM AMR 41/015/2009 - Action complémentaire sur l’AU 314/08 (AMR 41/059/2008, 14 novembre 2008) et sa mise à jour (AMR 41/006/2009, 12 février 2009) Manuel Cruz, Orlando Manzanarez, Natalio Ortega et Romualdo Santiago ont été libérés sans condition le 19 mars. Un tribunal fédéral a abandonné les poursuites engagées contre ces quatre membres de l’OPIM le 17 mars. Cependant, Raúl Hernández demeure détenu à la prison d’Ayutla, dans l’État de Guerrero. Cet homme est un prisonnier d’opinion et risque de faire l’objet d’un procès inique. Manuel Cruz, Orlando Manzanarez, Natalio Ortega, Romualdo Santiago et Raúl Hernández ont été arrêtés le 17 avril 2008. Ils ont été inculpés du meurtre d’Alejandro Feliciano García, commis le 1er janvier 2008 à El Camalote, une ville de l’État de Guerrero. Le 20 octobre, un juge fédéral chargé des recours en amparo (principe analogue à celui de l’habeas corpus, qui peut être invoqué en cas de détention arbitraire) a statué que les éléments de preuve présentés ne permettaient pas d’impliquer Manuel Cruz, Orlando Manzanarez, Natalio Ortega et Romualdo Santiago, et a ordonné leur libération. Néanmoins, ces quatre hommes n’ont pas été libérés en octobre, car le Bureau du procureur général de la République a interjeté appel de cette décision. Finalement, après qu’ils ont été maintenus en détention pendant cinq mois (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse