Écrire Les membres de la communauté de paix de San José de Apartadó...

...dans la municipalité d’Apartadó (département d’Antioquia) AMR 23/012/2009 - AU 81/09 Des membres des forces armées colombiennes et des paramilitaires continuent à menacer la communauté de paix de San José de Apartadó. Le 14 mars, une jeune fille de quinze ans faisant partie de cette communauté a été victime d’une tentative de viol, aux mains de membres de la 17e brigade de l’armée colombienne, semble-t-il. Cette agression s’est produite dans un hameau appartenant à la communauté de paix de San José de Apartadó, qui est située dans le département d’Antioquia (nord-ouest du pays). La jeune fille a repoussé les militaires et appelé à l’aide. Pendant l’attaque, certains ont pris à part un autre membre de la communauté de paix qui était avec l’adolescente jusque-là et ont porté une machette à sa joue. Ils ont menacé de l’écorcher vif et de lui arracher les yeux. Ils l’ont également accusé d’être un guérillero et ont dit qu’ils allaient le tuer. La tentative de viol ayant échoué, les soldats de la 17e brigade ont menacé de tuer la jeune fille. Au bout d’une demi-heure, ils ont relâché les deux membres de la communauté de paix et leur ont adressé une mise en garde, leur disant que s’ils parlaient à quiconque de ce qui s’était passé, ils en subiraient les conséquences. Selon certaines informations, du 7 au 13 mars, des membres de l’armée ont pénétré à La Resbalosa, un autre des hameaux de la communauté de paix de San José de Apartadó, détruit les récoltes de celle-ci et volé de la nourriture chez les habitants. Ils ont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.