Écrire Abumoslem Sohrabi (h), 24 ans, mineur délinquant

MDE 13/025/2009 - AU 87/09 Abumoslem Sohrabi risque d’être exécuté très prochainement pour un meurtre qu’il a commis à l’âge de dix-sept ans. Son ordonnance d’exécution a été approuvée par la Cour suprême et transmise à l’Unité d’application des peines, qui est chargée de veiller à ce que toutes les peines – y compris les exécutions – soient appliquées. En décembre 2001, Abumoslem Sohrabi, originaire de la ville de Firouzabad (province du Fars), a poignardé un homme de vingt-cinq ans, Amin. Il s’agissait, selon lui, d’un acte de légitime défense. Abumoslem Sohrabi affirme qu’Amin l’avait violé à de nombreuses reprises et le harcelait au moment des faits, en lui demandant de sortir avec lui et en lui proposant des promenades à moto, mais qu’il avait toujours refusé ses avances. Le jour de l’homicide, Abumoslem Sohrabi avait une fois de plus refusé de faire un tour avec Amin, qui l’a alors menacé de parler à d’autres personnes de leurs précédentes rencontres. Abumoslem Sohrabi a dit qu’il acceptait mais, une fois sur la moto, il a frappé Amin et s’est enfui. Celui-ci l’a poursuivi et ils se sont battus. Abumoslem Sohrabi a réussi à se saisir du couteau qu’Amin portait et l’a utilisé contre lui. Il a ensuite quitté les lieux avec la moto d’Amin, ignorant apparemment qu’il l’avait tué. Abumoslem Sohrabi a été jugé par la troisième chambre du tribunal révolutionnaire de Firouzabad et condamné à titre de qisas (« juste châtiment ») pour meurtre commis dans l’intention de voler la moto d’Amin. Cependant, dans une lettre adressée (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.