Écrire Luís Vaz Martins (h), avocat et défenseur des droits humains ...

AFR 30/002/2009 - AU 92/09 ...ainsi que les autres membres de la Ligue guinéenne de défense des droits humains Luís Vaz Martins, avocat et président de la Ligue guinéenne de défense des droits humains (LGDH), a été menacé par un homme armé après avoir ouvertement condamné l’arrestation et les actes de torture subis par l’éminent juriste Pedro Infanda, ainsi que l’agression dont a été victime Francisco José Fadul, ancien Premier ministre et actuellement président d’un tribunal. À la suite de ces menaces, Luís Vaz Martins et d’autres membres de la LGDH, inquiets pour leur sécurité, ont pris des précautions, notamment en modifiant leurs activités habituelles. Le 1er avril dans l’après-midi, un homme armé en civil s’est rendu dans les locaux de la LGDH ; il cherchait Luís Vaz, absent à ce moment-là. Il aurait demandé son adresse personnelle et déclaré vouloir le tuer parce que la LGDH était « trop bavarde ». Cet événement fait suite à l’arrestation et aux actes de torture qu’a subis Pedro Infanda et à l’agression de Francisco José Fadul par des militaires. Ce dernier avait donné une conférence de presse le 30 mars, au cours de laquelle il avait appelé le gouvernement à tenir l’armée pour responsable de corruption et d’autres crimes. Selon certaines informations, il a été passé à tabac le 1er avril à l’aube par quatre militaires qui l’ont frappé à coups de crosse de fusil et lui on dit qu’il était « trop bavard », faisant référence à son appel pour que l’armée soient amenée à réponde de ses actes. Il a (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse