Écrire Losang Gyaltse (h), Loyar (h)

ASA 17/015/2009 - AU 97/09 Losang Gyaltse et Loyar, deux Tibétains, ont été condamnés à mort le 8 avril par le tribunal populaire intermédiaire de Lhassa, la capitale de la région autonome du Tibet. On ignore s’ils comptent interjeter appel. En dernier ressort, toutes les condamnations à la peine capitale sont réexaminées par la Cour populaire suprême de Chine, qui est habilitée à confirmer, réviser ou renvoyer pour complément d’information les sentences capitales prononcées. L’exécution de ces deux hommes pourrait n’être qu’une question de semaines. Losang Gyaltse, Loyar et trois autres personnes ont été jugées dans le cadre de trois procès séparés pour incendie criminel. Losang Gyaltse a été déclaré coupable d’avoir mis feu, le 14 mars 2008 à Lhassa, à deux magasins de vêtements dont le propriétaire est mort dans les flammes. Loyar et deux autres hommes, Gangtsu et Dawa Sangpo, ont été reconnus coupables de l’incendie des locaux d’un concessionnaire de motocyclettes le 15 mars 2008, qui a fait cinq morts. Gangtsu a été condamné à la peine de mort avec un sursis de deux ans (généralement commuée en peine de réclusion à perpétuité) et Dawa Sangpo à la réclusion à perpétuité. Dans une troisième affaire, Tenzin Phuntsog, un Tibétain, a également été condamné à mort avec un sursis de deux ans. D’après un porte-parole du tribunal, la peine prononcée contre Tenzin Phuntsog est moins lourde car il a « avoué » après avoir été arrêté. En Chine, la torture et d’autres types de mauvais traitements restent monnaie courante, et les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.