Écrire Mohamed Al Mahjoub (h), 57 ans

AFR 54/010/09 - AU 101/09 Mohamed Al Mahjoub, directeur par intérim du Centre Amal de réadaptation pour les victimes de traumatismes physiques et psychiques situé à El Fasher, dans le Darfour septentrional, a été arrêté le 11 avril à son domicile par des agents du Service national de la sûreté et du renseignement, et emmené dans un centre de détention de ce service à El Fasher. Mohamed Al Mahjoub n’a jusqu’à présent pas été autorisé à recevoir des visites de ses proches ni à consulter un avocat. Amnesty International est inquiète pour sa sécurité et craint qu’il ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. Les raisons de son arrestation et de sa détention demeurent inconnues bien que, le 4 mars, le Service national de la sûreté et du renseignement lui ait ordonné de ne pas quitter El Fasher. Amnesty International pense que sa détention pourrait être uniquement motivée par le fait qu’il ait exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et d’association. L’organisation considère que son arrestation relève du harcèlement dont les défenseurs des droits humains font l’objet au Soudan depuis le mandat d’arrêt décerné le 4 mars à l’encontre du président Omar el Béchir par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Les locaux du Centre Amal ont été fermés par le Service national de la sûreté et du renseignement à Nyala, dans le Darfour méridional, et à El Fasher, dans le Darfour septentrional, à la (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.