Écrire Roxana Saberi (f), 31 ans, journaliste, ressortissante irano-américaine

MDE 13/035/2009 - Action complémentaire sur l’AU 77/09 (MDE 13/022/2009, 16 mars 2009) et sa mise à jour (MDE 13/033/2009, 16 avril 2009) Roxana Saberi, qui possède la double nationalité iranienne et américaine, a été condamnée à huit ans d’emprisonnement après avoir été déclarée coupable d’espionnage le 18 avril. Amnesty International considère que cette femme est une prisonnière d’opinion, car elle est détenue soit pour des raisons politiques liées aux relations entre l’Iran et les États-Unis, soit pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Elle doit être libérée immédiatement et sans condition. Roxana Saberi, qui est née aux États-Unis d’un père d’origine iranienne et d’une mère d’origine japonaise, a été reporter pour la National Public Radio (NPR) – radio publique américaine qui diffuse des programmes d’actualité et des émissions culturelles –, la BBC et Fox News. Elle vit depuis six ans en Iran, où elle travaille comme journaliste tout en effectuant un master d’études iraniennes et de relations internationales. Depuis son arrestation le 31 janvier 2009, elle a d’abord été accusée d’avoir acheté de l’alcool (ce qui est illégal en Iran), puis d’avoir continué ses activités de journaliste après que sa carte de presse eut été annulée, et enfin d’« espionnage », sans plus de précision. Selon son père, Reza Saberi, elle a été amenée par la ruse à « avouer » certaines activités alors qu’elle était interrogée en détention avant son procès, car on lui a déclaré qu’elle serait libérée si (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir