Écrire Ali Nejati (h) . Nouvelles personnes menacées : Jalil Ahmadi (h), Fereydoun Nikufar (h) ...

...Qorban Alipour (h), Mohammad Haydari Mehr (h) : syndicalistes MDE 13/037/2009 - Action complémentaire sur l’AU 66/09 (MDE 13/019/2009, 10 mars 2009) Le syndicaliste Ali Nejati a été libéré sous caution le 14 avril 2009. Sa remise en liberté a fait suite à une grève organisée par ses collègues une semaine auparavant. Entre autres revendications, ceux-ci demandaient sa libération. Il a également été soutenu par des actions de solidarité menées par des organisations syndicales internationales et des organisations non gouvernementales (ONG), dont Amnesty International. Ali Nejati a été arrêté le 8 mars 2009 par des agents du ministère du Renseignement, à la suite d’une descente effectuée à son domicile le 28 février. Cet homme fait partie des dirigeants du syndicat des ouvriers de la sucrerie d’Haft Tapeh. Le 20 décembre 2008, il aurait été inculpé d’« activités nuisant à la sécurité nationale » et de « propagande contre le régime », deux accusations faisant suite à des interviews que lui et d’autres dirigeants syndicaux (dont ceux nommés ci-dessus) ont accordées le 1er mai 2008 à des journalistes étrangers et dans lesquelles ils ont évoqué les conditions de travail sur ce site. Le 20 mai 2008, Ali Nejati a reçu l’ordre de se présenter devant un tribunal de la ville de Suse (Khuzestan) afin d’y être interrogé. Par la suite, il a été jugé au cours de deux audiences, les 17 et 23 février 2009. Le 14 avril 2009, l’avocat d’Ali Nejati a indiqué à la BBC que son client et les quatre autres (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir