Écrire Environ 30 personnes de la communauté sinti du village de Gambolò

EUR 30/005/2009 - AU 109/09 Environ 30 personnes appartenant à sept familles de la communauté sinti du village de Gambolò, dans la province de Pavie, risquent d’être expulsées de force très prochainement. Le 14 avril, le maire de ce village leur a intimé l’ordre de quitter les lieux d’ici au 30 avril, sans quoi elles seraient expulsées de force. Les Sintis sont un groupe rom installé en Italie depuis des siècles. Ces sept familles, qui jouissent de la citoyenneté italienne, vivent dans des caravanes à la périphérie du village de Gambolò. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un campement autorisé, la grande majorité d’entre elles résident légalement sur le même site depuis de nombreuses années et leurs enfants fréquentent les écoles locales. Les autorités ne leur ont proposé aucune solution de relogement, et si elles devaient partir, l’éducation de leurs enfants serait gravement perturbée et les adultes auraient d’importantes difficultés à gagner leur vie. Avant les dernières élections municipales qui se sont déroulées en avril 2008, le maire de l’époque se serait engagé à construire des habitations classiques pour ces sept familles, en vertu de la loi régionale 77/1989, qui oblige les autorités municipales à loger et intégrer les familles roms et sintis choisissant de résider sur le territoire de leur commune. Cependant, la nouvelle municipalité, qui aurait remporté une partie de son succès populaire avant les élections grâce à sa promesse d’expulser tous les Roms et les Sintis de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir