Écrire Yunes Aghayan (h)

MDE 13/038/2009 - AU 113/09 Yunes Aghayan, membre de la minorité azérie d’Iran et de la communauté religieuse Ahl-e Haq (Gens de la Vérité), risqué d’être exécuté très prochainement. Il a été déclaré coupable d’« inimitié à l’égard de Dieu ». Il est détenu à la prison d’Orumiyeh, dans la province de l’Azerbaïdjan occidental (nord-ouest de l’Iran). Un autre homme, Mehdi Qasemzadeh, a été exécuté autour du 28 février 2009 après avoir été déclaré coupable dans la même affaire, ce qui laisse craindre que les autorités n’ôtent également la vie à Yunes Aghayan d’un moment à l’autre. Yunes Aghayan a été arrêté vers le mois de novembre 2004, à la suite d’au moins deux affrontements, en septembre de cette même année, entre la police et un groupe de membres de la communauté Ahl-e Haq. Ces derniers avaient refusé d’enlever des slogans religieux inscrits à l’entrée de leur ferme d’élevage à Uch Tepe, en Azerbaïdjan occidental. Au cours de ces affrontements, cinq Ahl-e Haq et au moins trois membres des forces de sécurité ont été tués. Yunes Aghayan et quatre autres personnes ont été jugés devant la deuxième chambre du tribunal révolutionnaire de Mahabad. En janvier 2005, Yunes Aghayan et Mehdi Qasemzadeh ont été condamnés à mort pour « inimitié à l’égard de Dieu », un chef d’inculpation qui fait habituellement référence aux personnes accusées de résistance armée à l’État. Leurs peines ont été confirmées par la Cour suprême en avril 2005, et Mehdi Qasemzadeh a été exécuté le 28 février 2009 ou aux alentours de cette (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir