Écrire 82 Darfouriens (dont Amnesty International connaît l’identité)

AFR 54/012/2009 - AU 108/09 Des tribunaux d’exception soudanais ont condamné à mort 82 Darfouriens, à l’issue de procès iniques, pour leur participation présumée à une attaque lancée en mai 2008 sur la capitale, Khartoum, par le Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), un groupe armé d’opposition basé au Darfour. Les instances qui ont jugé ces hommes sont nées après cette offensive, qui a fait 220 morts selon le gouvernement. Elles ont été mises en place dans le cadre de la Loi de 2001 contre le terrorisme, alors utilisée pour la première fois. Leur création est contraire à la Constitution de transition de 2005 et à la législation soudanaise existante. Les peines de mort les plus récentes ont été prononcées contre 11 hommes le 26 avril, tandis que 11 autres ont également été condamnés à la peine capitale le 22 avril. Dix autres hommes ont été condamnés à mort le 15 avril par un autre tribunal d’exception. Les 50 autres Darfouriens actuellement sous le coup d’une peine identique ont été condamnés en juillet et août 2008. Leurs avocats ont fait appel en août et attendent la décision de la Cour d’appel. Ceux qui représentent les hommes condamnés plus récemment ont une semaine pour interjeter appel à compter du jugement. D’après des avocats et des défenseurs des droits humains présents sur place, les procès de tous ces Darfouriens étaient contraires aux règles d’équité les plus élémentaires : nombre d’entre eux n’ont pas été autorisés à consulter un avocat avant le début (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.