Écrire Zulfiqar Ali Khan (h), 38 ans

ASA 33/003/2009 - Action complémentaire sur l’AU 302/08 (ASA 33/025/2008, 31 octobre 2008) Zulfiqar Ali Khan risque d’être exécuté très prochainement, car le dernier sursis qui lui a été accordé doit expirer le 6 mai. Depuis octobre 2008, cet homme s’est vu octroyer trois sursis. Le président du Pakistan, Asif Ali Zardari, a rejeté sa dernière demande de grâce le 29 septembre 2008. Il est détenu dans la prison d’Adyala, à Rawalpindi (province du Pendjab). Zulfiqar Ali a été arrêté pour meurtre le 14 avril 1998. Selon son avocat, il a commis cet homicide en état de légitime défense. Au cours des onze années qu’il a passées en prison, Zulfiqar Ali a obtenu une maîtrise de sciences politiques et prépare actuellement un diplôme d’école de gestion. En outre, il a contribué à l’instruction d’autres détenus. D’après son avocat, le niveau d’études qu’il a atteint en prison est louable et Zulfiqar Ali est un exemple de prisonnier bien réinséré. Zulfiqar Ali est le seul parent qui reste à ses deux filles, âgées de dix et onze ans. Son épouse est morte des suites d’une leucémie en 2007. INFORMATIONS GÉNÉRALES En 2008, quelque 236 personnes ont été condamnées à mort et 36 exécutions ont eu lieu au Pakistan. La commutation de toutes les peines capitales, annoncée le 21 juin 2008 par le Premier ministre Yusuf Raza Gilani, est examinée par la Cour suprême, qui doit statuer sur la constitutionnalité d’une telle décision. Seize condamnés ont été exécutés après la déclaration du Premier ministre. Actuellement, plus de 7 000 personnes sont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.