Écrire Environ 50 000 civils dans la zone « protégée » (nord-est du Sri Lanka)

ASA 37/008/2009 - AU 116/09 Environ 50 000 civils sont pris au piège dans une crise humanitaire qui s’aggrave dans le district de Mullaittivu (nord du Sri Lanka). Ils manquent de nourriture et de soins médicaux, et ils risquent fort d’être blessés ou tués dans le conflit opposant les forces gouvernementales sri-lankaises à un groupe armé d’opposition, les Tigres libérateurs de l’Eelam tamoul (LTTE). D’après les estimations de l’Organisation des Nations unies, plus de 6 500 civils sont morts et environ 13 000 ont été blessés dans les combats depuis le début de l’année. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), seule organisation humanitaire assurant une présence permanente dans la zone de guerre, a qualifié la situation de « catastrophique ». Les civils, notamment les enfants, courent d’immenses risques car ils sont pris au piège et soumis tant aux bombardements aériens effectués par les forces gouvernementales sri-lankaises qu’aux tirs des LTTE. La zone de combat couvrait initialement une vaste étendue du district de Mullaittivu mais, en février 2009, sous la pression des Nations unies et d’autres organisations internationales, le gouvernement a créé une zone « protégée ». Il s’agit d’une zone où les civils devaient être en sécurité. Pourtant, lorsque que les forces gouvernementales se sont emparées de ce qu’elles considéraient comme un territoire contrôlé par les LTTE, l’opposition armée est entrée dans la zone « protégée ». Cette zone continue à s’amenuiser jour après jour et se limite à certaines (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.