Écrire Marcelino Coache Verano (h), Edgar Coache (h), 15 ans (âge à confirmer), son fils ...

Nouvelles personnes menacées :Reyna Rivera (f), sa femme, Alba Cruz Ramos (f) , Yesica Sanchez Maya (f), Beatriz Casas Arellanes (f), Romualdo Francisco Mayrén Peláez : défenseurs des droits humains AMR 41/025/2009 - Action complémentaire sur l’AU 68/09 (AMR 41/014/2009, 9 mars 2009) et sa mise à jour (AMR 41/016/2009, 24 mars 2009) Marcelino Coache, militant politique originaire d’Oaxaca, et ses proches sont toujours victimes de harcèlement : sa femme a reçu un message de menaces sur son téléphone portable le 25 avril, tout comme d’autres défenseurs des droits humains d’Oaxaca qui le soutiennent. Le 25 avril, Reyna Rivera, la femme de Marcelino Coache, a reçu un SMS composé entièrement de points d’interrogation et signé C ALBERTo (sic). Une demi-heure plus tard, elle a reçu un second SMS, signé du même nom, indiquant que Marcelino devait « arrêter de déconner ». Reyna Rivera a immédiatement contacté l’avocate spécialiste des droits humains Alba Cruz Ramos, qui a assisté Marcelino Coache dans le dépôt d’une plainte à la suite de l’enlèvement et des actes de torture dont il a été victime le 4 mars. En allant retrouver Reyna Rivera, Alba Cruz a également reçu un SMS contenant des menaces de mort. Il provenait du même numéro de téléphone et portait la même signature. Le même jour, le père Romualdo Francisco Mayrén Peláez, un éminent défenseur des droits humains originaire d’Oaxaca qui dirige la Commission diocésaine Justice et paix, une organisation religieuse de défense des droits humains, a reçu (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !