Écrire 128 personnes dont Amnesty International ignore l’identité

MDE 14/013/2009 - Action complémentaire sur l’AU 67/09 (MDE 14/009/2009, 9 mars 2009) Amnesty International a appris que les autorités irakiennes ont exécuté 12 personnes le 3 mai. Celles-ci faisaient probablement partie des 128 prisonniers condamnés à mort risquant d’être exécutés, et l’organisation craint que d’autres exécutions n’aient lieu dans les jours ou les semaines à venir. Le 9 mars, le Conseil judiciaire suprême d’Irak a informé Amnesty International que le Collège présidentiel avait ratifié les condamnations à mort de 128 personnes risquant d’être exécutées prochainement. Ces peines de mort ont été prononcées en première instance par des tribunaux pénaux à Bagdad, Bassora et d’autres villes et provinces, pour des chefs d’accusation prévus par le Code pénal irakien et la législation antiterroriste, notamment ceux de meurtre et de kidnapping, et elles ont été confirmées par la Cour de cassation. Le 6 mai 2009, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme des Nations unies et la Mission d’assistance des Nations unies pour l’Irak (MANUI) ont publié une déclaration dans laquelle ils exprimaient leur préoccupation à la suite de l’exécution de 12 personnes le 3 mai et exhortaient les autorités irakiennes à instaurer un moratoire sur les exécutions. ACTION RECOMMANDÉE : dans les appels que vous ferez parvenir le plus vite possible aux destinataires mentionnés ci-après (en anglais ou dans votre propre langue) : déclarez-vous consterné par l’exécution de 12 personnes le 3 mai, et demandez que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.