Écrire Abdullah Al Amin Biplob (h), journaliste

ASA 13/003/2009 - AU 122/09 Le journaliste Abdullah Al Amin Biplob a été agressé par des hommes se présentant comme des sympathisants d’un parlementaire local le 11 avril, à la suite de la publication de plusieurs articles qu’il avait écrits pour le journal bangladais Samakal et dans lesquels il critiquait les actes de cet élu. Selon son propre témoignage, Abdullah Al Amin Biplob a été abordé le 11 avril à 13 h 30 par ce parlementaire local de la Ligue Awami dans le village de Maisebary Chowrasta, près de la ville de Gafargaon. Ce dernier lui a expliqué qu’il avait été élu pour une durée de cinq ans et que, pendant cette période, il ne tolèrerait pas que quiconque écrive des choses négatives le concernant. Il a menacé Abdullah Al Amin Biplob de lui donner « une leçon » s’il écrivait une phrase de plus le critiquant. Le même jour vers 19 h 30, Abdullah Al Amin Biplob s’est rendu dans un cybercafé de Gafargaon afin d’envoyer un article à son journal. Avant qu’il n’ait pu le faire, deux hommes sont entrés et se sont approchés de lui. Ils ont laissé entrevoir des couteaux de cuisine qu’ils avaient dissimulés sous leur chemise. Plusieurs autres hommes armés de couteaux ou de tuyaux en fer les ont rejoints. L’un de ces hommes a indiqué à Abdullah Al Amin Biplob que le parlementaire local cité précédemment leur avait demandé de lui couper la tête parce qu’il avait écrit des articles qui lui étaient défavorables. Cet homme a alors tenté de lui porter un coup à la tête avec un couteau de cuisine. Heureusement, Abdullah Al (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.