Écrire Khalid Abdul Karim al Mahamid (h), 48 ans (âge à confirmer)

MDE 23/016/2009 - AU 133/09 Khalid al Mahamid, incarcéré pour trafic de stupéfiants, a vu sa peine alourdie par le tribunal, qui l’a condamné à mort. Il pourrait être exécuté à tout moment. Cet homme a été arrêté à Djedda en avril 2006 et inculpé de trafic de stupéfiants. En mars 2007, le tribunal général de Djedda l’a condamné à dix ans d’emprisonnement et 2 000 coups de fouet. Cependant, après que la Cour de cassation a examiné ce jugement et renvoyé l’affaire devant le tribunal général de Djedda pour révision, celui-ci a confirmé la déclaration de culpabilité en avril 2009 et alourdi la peine de Khalid al Mahamid en le condamnant à mort. En Arabie saoudite, les prisonniers condamnés peuvent être exécutés sans avoir été informés de la date de leur exécution. Cela signifie que Khalid al Mahamid pourrait être exécuté très prochainement. À la connaissance d’Amnesty International, au moins 38 exécutions ont eu lieu en Arabie saoudite depuis le début de l’année. En 2008, au moins 102 personnes ont été exécutées. INFORMATIONS GÉNÉRALES En Arabie saoudite, un grand nombre d’infractions sont passibles de la peine capitale. Les normes d’équité les plus élémentaires ne sont pas respectées lors des procès. Il n’est pas souvent permis aux prévenus d’être officiellement représentés par un avocat et, dans de nombreux cas, ils ne sont pas informés de l’évolution des procédures dont ils font l’objet. Il arrive, par ailleurs, que la condamnation repose uniquement sur des « aveux » obtenus par la contrainte ou par la ruse. Dans un récent (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.