Écrire Lydia Cacho Ribeiro (f), journaliste, militante des droits humains

AMR 41/028/2009 - AU 137/09 Depuis quelque temps, un homme armé photographie et surveille le domicile de Lydia Cacho Ribeiro, situé à Cancún (État de Quintana Roo), ainsi que sa voiture. Cette célèbre journaliste et militante des droits humains a déjà été la cible de manœuvres de harcèlement, de menaces et d’une détention arbitraire en raison de son travail ; elle a notamment dénoncé un réseau de pornographie enfantine et de traite d’enfants. Depuis le 12 mai, des témoins ont vu un homme armé circulant en voiture surveiller et photographier son domicile et sa voiture. Ils ont également repéré deux hommes en voiture qui surveillaient les locaux de l’organisation pour laquelle elle travaille, le Centre d’aide aux femmes (CIAM). Lydia Cacho a signalé ces faits aux autorités locales en leur indiquant les numéros d’immatriculation des deux voitures. Les autorités ont vérifié et lui ont affirmé que ces numéros ne correspondaient pas aux véhicules qu’elle avait décrits, ce qui laisse penser qu’ils étaient faux. Depuis février, Lydia Cacho a également été menacée de mort à plusieurs reprises sur son blog. Le 19 mai, elle y a reçu le message suivant : « Lidia Cacho (sic), prépare-toi à être bientôt égorgée, ta jolie tête déposée en dehors de ton appartement, voyons à quel point tu es courageuse. » Lydia Cacho a fait l’objet de multiples attaques et manœuvres de harcèlement depuis qu’elle a publié un livre intitulé Los Demonios del Edén (Les démons d’Eden), qui rend compte d’allégations impliquant de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir