Écrire Au moins 79 manifestants autochtones détenus par la police et l’armée ...

...Au moins 169 manifestants autochtones blessés AMR 46/009/2009 - AU 143/09 De nombreux manifestants issus de populations autochtones de la région amazonienne ont été arrêtés et au moins 169 ont été blessés après avoir été dispersés par la force dans la ville de Bagua (région d’Amazonas). Le gouvernement n’a fourni aucune précision concernant les personnes blessées ou arrêtées. Des membres de communautés autochtones avaient commencé à manifester mi-avril pour protester contre une série de décrets-lois relatifs à l’utilisation des terres et des ressources naturelles dans la jungle amazonienne. Ces populations n’ont pas été consultées au sujet de cette législation, bien que le Pérou ait ratifié la Convention 169 de l’Organisation internationale du travail (OIT), qui l’oblige à consulter les peuples autochtones à propos de toute décision ou législation les concernant. À la suite de ces protestations, le gouvernement a proclamé l’état d’urgence dans cette région le 9 mai, pour une durée de soixante jours. Le 5 juin, après cinquante jours de protestation, la police nationale a délogé par la force les manifestants autochtones qui avaient bloqué la route d’accès à Bagua. Au cours de cette opération, neuf personnes appartenant à des populations autochtones et 24 policiers sont morts ; au moins 200 personnes ont été blessées, parmi lesquelles 31 policiers. Amnesty International craint que le nombre de manifestants tués ne soit sous-évalué. Selon des sources locales, certains manifestants (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Un professeur de la VUB condamné à mort

Le Dr Ahmadreza Djalali, un citoyen iranien résidant en Suède et professeur invité à la VUB en Belgique, a été condamné à mort : demandez sa libération, signez la pétition !