Écrire Des personnes manifestant contre l’annonce de la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad

MDE 13/056/2009 AU 150/09 Des milliers de personnes, principalement des sympathisants du candidat Mir Hossein Moussavi, qui a contesté la victoire à l’élection présidentielle du 12 juin du président sortant, Mahmoud Ahmadinejad, ont manifesté, parfois violemment, dans les rues de Téhéran et d’autres villes. Ils risquent d’être blessés ou tués par les forces de sécurité. Des dizaines de manifestants ont été arrêtés et cinq étudiants auraient été tués dimanche. Une personne aurait été tuée lundi, lors d’une manifestation. Amnesty International croit savoir que les forces de sécurité pourraient recourir de manière excessive à la force si, comme on s’y attend, les manifestations se poursuivent, et les personnes arrêtées risquent d’être torturées ou de subir d’autres mauvais traitements. L’organisation estime aussi que les autorités restreignent illégalement la liberté d’expression et d’information en empêchant l’accès à certains services téléphoniques, tels que les SMS, aux médias étrangers et à divers sites Internet. À Téhéran, des manifestations ont lieu depuis que la réélection de Mahmoud Ahmadinejad a été annoncée par le ministère de l’Intérieur le 13 juin. Les manifestants ont parfois jeté des pierres et mis le feu à des bâtiments, des motos, des voitures, et ont menacé des membres des forces de sécurité, qui ont réagi violemment. Ceux-ci ont battu des manifestants et en ont arrêtés au moins 170. Le 14 juin, le responsable adjoint de la police de Téhéran a déclaré que 10 de ces personnes, notamment des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition