Écrire Raid Halassa Sakit (h), environ 20 ans, ressortissant irakien, ...

... Abbas Fadil Abbas (h), 20 ans, ressortissant irakien, Othman Ali (h), 20 ans, ressortissant irakien, Aqil Matsher (h), 22 ans, ressortissant irakien MDE 23/019/2009 - AU 157/09 Les quatre ressortissants irakiens nommés ci-dessus risquent d’être exécutés très prochainement pour des infractions qu’ils auraient commises alors qu’ils avaient moins de dix-huit ans. Ils ont été déclarés coupables et condamnés à mort à l’issue de procès iniques. Aucun d’eux n’a bénéficié d’une assistance juridique ni des services d’un avocat ; ils ont été condamnés à l’issue de procès secrets et sommaires. Ils clament tous leur innocence. Ils sont détenus à la prison de Rafha, près de la frontière avec l’Irak. Selon les informations reçues par Amnesty International, Raid Halassa Sakit a été arrêté et placé en détention en 2005 par le service des renseignements généraux, dans la ville de Rafha. Il a été inculpé et jugé pour des infractions liées à la drogue et ses relations avec des groupes armés irakiens. Il avait environ seize ans au moment des faits qui lui sont reprochés. Il aurait été torturé au moyen de décharges électriques et battu jusqu’à ce qu’il signe des « aveux » qu’il ne pouvait pas lire car il est analphabète. Raid Halassa Sakit a été jugé en secret, sans bénéficier d’aucune assistance juridique, par le tribunal pénal de Rafha. Il a d’abord été condamné à une peine de cinq ans d’emprisonnement. Selon certaines informations recueillies par Amnesty International, lorsque le juge a annoncé sa condamnation, Raid Halassa Sakit a clamé (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse