Écrire Trois communautés rurales de la municipalité de Coyuca de Catalán (État de Guerrero)

AMR 41/031/2009 - AU 161/09 Entre le 9 et le 13 juin, des militaires se sont rendus dans trois communautés rurales de l’État méridional de Guerrero, où ils ont torturé, menacé, harcelé et tiré sur des adultes et des enfants. Cette incursion militaire visait à arrêter des membres d’un groupe armé d’opposition : l’Armée révolutionnaire du peuple insurgé (ERPI). Les habitants de ces communautés risquent de subir très prochainement de nouvelles attaques de la part des militaires. Le 9 juin, environ 60 militaires sont arrivés dans les communautés de Puerto de las Ollas, Las Palancas et El Jilguero, qui pratiquent une agriculture de subsistance à Coyuca de Catalán, une commune de montagne. Ils ont tiré en l’air et en direction des hommes de ces villages alors que ceux-ci fuyaient vers les montagnes pour s’y cacher. Le lendemain, des renforts sont arrivés, portant à environ 500 le nombre de militaires présents. Pendant plus de cinq jours, les femmes et les enfants restés dans les villages ont été harcelés et parfois torturés. L’armée a quitté les lieux le 13 juin, à l’arrivée d’une mission d’observation constituée de représentants d’organisations de défense des droits humains et d’autres organisations de la société civile, notamment de la Commission de défense des droits humains de l’État de Guerrero (CODDEHUM). Selon cette mission, un adolescent de quatorze ans, Omar García, a été torturé pendant plus de trois heures : on lui a administré des décharges électriques, bandé les yeux et recouvert la tête d’un sac en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.