Écrire José Goyes Santacruz (h), Marta Lucía Cucuñame (f) ainsi que leurs proches ...

...Des dirigeants de communautés indigènes du nord du département du Cauca AMR 23/018/2009 - AU 166/09 La famille d’un dirigeant indigène, militant en faveur des droits fonciers dans le département du Cauca (sud-ouest de la Colombie), a reçu des menaces de mort. D’autres dirigeants indigènes de la région sont en grand danger, plusieurs ont déjà été tués. Marta Lucía Cucuñame a reçu un appel téléphonique de menace le 16 juin, de la part d’un homme qu’il lui a conseillé de « faire très attention à [ses] enfants parce qu’on [allait] leur faire du mal ». Son compagnon, José Goyes Santacruz, est un dirigeant indigène représentant des groupes de la réserve de Honduras, dans le nord du département du Cauca. Il appartient à une organisation de défense des droits des peuples indigènes, le Conseil régional indigène du Cauca (CRIC). Avant l’appel téléphonique du 16 juin, José Goyes Santacruz et ses proches avaient déjà reçu plusieurs menaces. En 2007, José Goyes Santacruz a été menacé par des hommes armés à son domicile, dans la commune de Morales (département du Cauca). Le 5 juin 2008, des hommes ont tiré sur lui et l’ont blessé alors qu’il entrait dans sa maison. À la suite de cela, sa famille a trouvé refuge dans une autre ville grâce à une organisation de défense des droits humains. Le 17 avril 2009, dans la ville où la famille se cachait, deux hommes à moto ont tiré des coups de feu alors que Marta Lucía Cucuñame venait de prendre son fils à l’école. Le 20 avril, la famille a trouvé le mot (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.