Écrire Salah Ahmed Yahya al Shagladi (h), rédacteur en chef du journal du Réseau du golfe d’Aden ...

...Hussein al Agil (h), environ 50 ans, enseignant à l’université d’Aden MDE 31/007/2009 - AU 167/09 Les deux hommes cités ci-dessus ont été arrêtés au cours des trois dernières semaines et sont actuellement détenus au secret. Ils risquent d’être soumis à des actes de torture ou d’autres mauvais traitements. Selon des sources yéménites, le journaliste Salah Ahmed Yahya al Shagladi est détenu à la prison de la Sécurité politique dans la capitale, Sanaa, tandis que l’enseignant Hussein al Agil est détenu par le service des enquêtes criminelles, dans la même ville. Amnesty International pense que ces hommes sont probablement détenus pour des raisons d’opinion, car ils n’ont fait qu’exercer de manière pacifique leur droit à la liberté d’expression. Salah Ahmed Yahya al Shagladi a été arrêté le 18 juin par des agents de la Sécurité nationale à son domicile d’Aden. Selon des sources yéménites, ces agents l’ont battu et traîné hors de la maison, sous les yeux de ses proches. Ils l’ont emmené à la prison de Fatih, à Aden, et il a été transféré le lendemain à la prison de la Sécurité politique, à Sanaa. Depuis son arrestation, il n’a eu aucun contact avec sa famille et n’a pas pu bénéficier des services d’un avocat. Hussein al Agil a été arrêté le 8 juin à l’université d’Aden, où il enseigne la géographie. Il a été emmené à la prison de Sabr, à Lahij, une ville du sud du pays. Il a été autorisé à recevoir des visites de ses proches mais, le 22 juin, il a été transféré à Sanaa, où il serait détenu par le service des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.