Écrire Maskhoud Abdoullaïev (h), 22 ans

EUR 46/013/2009 - AU 170/09 Maskhoud Abdoullaïev, un ressortissant russe originaire de Tchétchénie, a été renvoyé de force à Moscou, la capitale russe, par les autorités égyptiennes le 19 juin. Dès son arrivée à l’aéroport de Moscou, Maskhoud Abdoullaïev aurait été arrêté par des hommes en civil et emmené pour un interrogatoire. Personne ne l’a revu depuis. Plusieurs personnes l’ont attendu dans le hall des arrivées jusqu’au 20 juin. Personne n’a pu déterminer pour l’instant ce qu’il est advenu de lui. Les gardes-frontières ont d’abord nié son arrestation. Les propos de certains représentants de la loi ont été cités dans la presse russe le 20 juin. Ceux-ci auraient déclaré avoir arrêté Maskhoud Abdoullaïev parce qu’ils « avaient des questions concernant son séjour en Égypte ». Ils ont également indiqué qu’ils l’avaient arrêté mais libéré par la suite. Maskhoud Abdoullaïev n’a pas contacté ses proches et on ignore toujours où il se trouve. Maskhoud Abdoullaïev est le fils de Soupian Abdoullaïev, dirigeant d’un groupe armé tchétchène. Des éléments suggèrent qu’il a peut-être été arrêté par les services de sécurité afin de faire pression sur son père. Si c’est le cas, il risque d’être torturé ou de subir d’autres formes de mauvais traitements, et sa vie est menacée. La famille de Maskhoud Abdoullaïev a quitté la Tchétchénie en 1999 et obtenu le statut de réfugié en Azerbaïdjan. Maskhoud Abdoullaïev s’est installé en Égypte en février 2006 afin de poursuivre ses études à l’université islamique Al Azhar. (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !