Écrire Khalid al Zahrani : un universitaire en détention secrète risque la flagellation

AU 95/08 - MDE 23/031/2009 (informations complémentaires sur : MDE 23/021/2009) - 30 juin 2009. ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 AOÛT 2009 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après cette date. Merci. Arabie Saoudite : Khalid al Zahrani, un universitaire, a été arrêté par les forces de sécurité à son retour en Arabie saoudite le 30 juin. Son lieu de détention n’a pas été révélé. Il a été condamné en novembre 2007 à 600 coups de fouet et à huit mois d’emprisonnement après avoir été reconnu coupable d’entretenir une relation avec une universitaire et de l’avoir encouragée à divorcer. C’est un prisonnier d’opinion et il risque d’être flagellé. En novembre 2007, Khalid al Zahrani, professeur de biochimie, et une universitaire ont été condamnés à l’issue d’un procès inique à la flagellation et l’emprisonnement pour des faits qui ne correspondent pas à des infractions pénales reconnues. Il a interjeté appel de cette décision et s’est rendu en Égypte en juillet 2008. À son retour en Arabie saoudite, il a été arrêté dès son arrivée car il avait été débouté de son appel. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit être libéré sans délai. Il semble que Khalid al Zahrani ait été accusé d’avoir une relation amoureuse avec une universitaire dont il dirigeait les recherches en 2004, et de l’avoir influencée pour qu’elle divorce de son mari. Cette universitaire a été accusée d’être la « complice » de Khalid al Zahrani car elle a obtenu le divorce. Tous deux ont été reconnus coupables par un tribunal d’Al Mandaq dans (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir