Écrire 31 familles touchées par le VIH/sida...condamnez l’expulsion forcée de familles cambodgiennes

AU 99/09 (info complémentaire sur ASA23/006/2009) 30 juin 2009. ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 AOÛT 2009 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après cette date. Merci. Quelque 31 familles touchées par le VIH/sida ont été expulsées de force du quartier de Borei Keila, à Phnom Penh, la capitale cambodgienne. Environ 20 d’entre elles ont été emmenées sur un site de réinstallation totalement inadapté et ne permettant qu’un accès limité aux soins médicaux. Onze autres familles ont reçu une indemnisation insuffisante pour louer temporairement un logement à un autre endroit. Le 21 juin, trois jours après l’expulsion forcée de 20 familles de Borei Keila, les 11 familles restantes ont aussi été expulsées après que des représentants de l’État les ont informées qu’elles pourraient louer l’un des appartements actuellement en construction dans le quartier. Le même jour, les autorités ont donné à chacune des familles environ 60 euros afin qu’elles louent un autre logement pour une durée indéterminée, jusqu’à ce que les nouveaux appartements soient prêts, mais cette somme est bien inférieure aux loyers pratiqués dans les environs. Les autorités n’ont fourni aucune garantie écrite indiquant que ces familles se verraient attribuer l’un de ces appartements.Les familles expulsées de force de Borei Keila le 18 juin ont été emmenées sur un site de réinstallation à Tuol Sambo, à environ 20 kilomètres de là. Les conditions y sont précaires et comportent un risque supplémentaire pour ces familles en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse