Écrire Richard Kendal García, Une famille menacée par un policier

AU 179/09, AMR 27/004/2009, 2 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 AOÛT 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après cette date. Merci. Richard Kendal García a reçu des menaces de mort de la part d’un agent de la police nationale dominicaine. Des membres de sa famille et lui ont été détenus arbitrairement dans un poste de police de Saint-Domingue, la capitale de la République dominicaine. Les autorités ne leur ont proposé aucune protection. Le frère de ce policier a été tué en mars 2008 et ce dernier est convaincu, tout comme ses proches, que le meurtrier était un ami de Richard Kendal García. L’homme soupçonné par la famille du policier d’avoir commis cet homicide a disparu et l’agent a fait pression sur Richard Kendal García afin qu’il révèle l’endroit où il se trouve. Le 24 juin à 5 heures du matin, le policier et huit autres agents armés sont entrés de force chez Richard Kendal García, sans mandat d’arrêt. Ils l’ont emmené dans un poste de police, ainsi que son père, son frère de dix-sept ans et sa sœur de seize ans, probablement pour le contraindre à révéler où se trouvait son ami. Son père, son frère et sa sœur ont été libérés au bout de deux heures. Les policiers ont battu Richard Kendal García. Le lendemain, il a été déféré au parquet, qui a estimé qu’aucun élément de preuve ne le liait à l’homicide et a ordonné sa libération. Le policier avait accompagné Richard Kendal García et a dit au procureur : « Ça ne fait rien, je vais le tuer. » À la suite de cette menace, Richard (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.