Écrire Au moins huit responsables politiques toujours en detention

Action complémentaire sur l’AU 159/09, MDE 13/068/2009, 8 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 AOÛT 2009 Iran : Au moins huit responsables politiques demeurent détenus par les autorités iraniennes, dont deux sont hospitalisés sous surveillance. Ebrahim Yazdi a été remis en liberté. Toutes ces personnes sont des prisonniers d’opinion, détenus uniquement pour avoir exprimé pacifiquement leurs opinions, notamment au sujet de l’issue du scrutin. Sept des huit responsables politiques arrêtés à Téhéran le 16 juin 2009 en raison de leur opinion présumée au sujet de l’élection présidentielle iranienne controversée ou de leurs liens avec l’ancien président, Mohammad Khatami, sont toujours détenus. Outre les personnes nommées dans l’AU à laquelle la présente action complémentaire fait suite, Mohsen Mirdamadi, ancien député et ex-membre dirigeant du Front de participation islamique iranien (FPII), a également été arrêté le 13 juin. Ebrahim Yazdi a été libéré le 19 juin et renvoyé dans un hôpital de Téhéran où il avait été arrêté alors qu’il subissait des examens. Said Hajjarian, ancien conseiller de la ville de Téhéran et de Mohammad Khatami et journaliste d’investigation, a été transféré de la prison d’Evin à l’hôpital sous la surveillance des forces de sécurité, probablement le 3 juillet. Il se déplace en fauteuil roulant depuis la tentative d’assassinat dont il a été victime en 2000. Son épouse a pu lui rendre visite une fois en prison. À cette occasion, Said Hajjarian lui a indiqué que les médicaments qu’elle avait déposés (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

USA/Mexique : un accord risque de mettre des milliers de vies en danger

Les États-Unis et le Mexique envisagent de reconnaître ce dernier comme « pays tiers sûr » et empêcher ainsi tous demandeurs d’asile de demander protection aux États-Unis. Signez notre pétition