Écrire José Emiliano Nandayapa Gomez, un élève mexicain de seize ans battu jusqu’a l’evanouissement

AU 182/09, AMR 41/038/2009, 8 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 AOÛT 2009 Mexique : José Emiliano Nandayapa Gomez, un élève de seize ans, a été battu jusqu’à l’évanouissement par des policiers de l’État du Chiapas, dans le sud du Mexique. Lorsqu’il a tenté de porter plainte, ses proches et lui ont été victimes de manœuvres d’intimidation, puis attaqués et poursuivis par la police. Ils risquent de subir de nouvelles mesures de rétorsion s’ils portent plainte. Selon José Emiliano Nandayapa, il rentrait chez lui à pied le 27 juin à 2 heures du matin, dans la ville de San Cristóbal de las Casas, lorsqu’il a été soumis à une palpation par des agents de la police municipale dans le cadre d’un contrôle de routine. Quelques minutes plus tard, cinq autres agents de la police municipale l’ont forcé à monter à l’arrière d’un pick-up. Pendant environ une heure, trois policiers l’ont roué de coups de poing et de pied, lui ont marché sur le dos, la tête et les jambes.Les policiers ont déclaré : « Quelle belle coupe de cheveux subversive, la voilà ta révolution, sors les armes et la drogue. » Ils ont ajouté : « Si tu continues comme ça, tu ne seras plus là pour le raconter. » Ils lui ont ensuite donné des coups de pied au visage et il a perdu connaissance. Lorsque ses proches et lui ont déposé plainte auprès du parquet local, le procureur leur a conseillé de se rendre au quartier général de la police afin d’identifier les auteurs. Selon eux, le chef de la police a refusé de les aider et les a insultés. Celui-ci et un autre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse