Écrire Membres de l’organisation non gouvernementale de défense des droits humains Corporación REINICIAR

AMR 23/043/2007 - AU 303/07 À Bogotá, une effraction a eu lieu dans les locaux de l’organisation non gouvernementale (ONG) de défense des droits humains Corporación REINICIAR. Cette effraction représente un danger pour les membres du personnel, ainsi que pour des personnes défendues par l’ONG. Dans la matinée du 6 novembre, des membres de Corporación Reiniciar sont arrivés sur leur lieu de travail et ont constaté qu’une effraction avait eu lieu. Ils ont signalé que des serrures avaient été forcées sur des armoires contenant des dossiers, ainsi que sur des tiroirs de bureau. Le personnel a également remarqué qu’un dossier manquait. Celui-ci concernait la disparition forcée d’un membre du parti de gauche Unión Patriótica (UP). Des militaires étaient impliqués dans cette affaire. Plus de 3 000 membres de l’UP ont été tués ou victimes de disparitions forcées depuis la création du parti en 1985, essentiellement de la main des forces de sécurité ou de groupes paramilitaires soutenus par l’armée. Corporación Reiniciar a fait campagne pour que les familles de ces personnes obtiennent justice. Les intrus ont laissé un morceau de ruban noir dans l’une des armoires qu’ils avaient forcées. Les membres de l’ONG craignent que ce ruban ne soit une menace, en raison de son association symbolique avec le deuil. Deux téléphones mobiles ont également été dérobés. Ils avaient été fournis au personnel par le gouvernement, à titre de protection. Le coffre de l’ONG a également été ouvert. Une faible somme d’argent a été volée par (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.