Écrire Ahmed Khalfan Ghailani, un ressortissant tanzanien — de la detention secrete a la peine de mort ?

AU 178/09, AMR 51/081/2009, 3 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT OCTOBRE 2009 Etats-Unis : Ahmed Khalfan Ghailani, un ressortissant tanzanien détenu sans inculpation depuis cinq ans (dont deux dans des lieux tenus secrets), risque aujourd’hui d’être jugé devant une juridiction fédérale américaine. Le juge a ordonné au ministère public d’indiquer au tribunal d’ici au 13 octobre s’il demandera la peine de mort à l’encontre de cet homme. Ahmed Ghailani a été arrêté le 25 juillet 2004 par la police pakistanaise à Gujarat, une ville du Pakistan. Il a été livré à des agents des États-Unis le mois suivant et maintenu en détention secrète par l’Agence centrale du renseignement (CIA) pendant les deux années qui ont suivi, avant d’être transféré en septembre 2006 en détention militaire sur la base navale américaine de Guantánamo Bay, à Cuba, où il a été placé à l’isolement. Il a été inculpé en vue de son procès par une commission militaire en 2008. Le gouvernement Bush avait l’intention de requérir la peine de mort à son encontre, mais en octobre 2008, l’autorité de tutelle des commissions militaires a rejeté cette demande et porté les charges retenues contre Ahmed Ghailani devant la justice, en les définissant comme non passibles de la peine capitale. Le 21 mai, le ministère américain de la Justice a annoncé qu’Ahmed Ghailani serait jugé devant un tribunal fédéral aux termes d’un acte d’accusation émis à son encontre par la cour fédérale du District Sud de New York en mars 2001. Le 9 juin 2009, il a été transféré de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.