Écrire Une étudiante française détenue en Iran

AU 188/09, MDE 13/073/2009, 15 juillet 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 26 AOÛT 2009 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 1er juillet, Clotilde Reiss, une ressortissante française âgée de vingt-quatre ans, a été arrêtée à l’aéroport de Téhéran, en Iran, alors qu’elle s’apprêtait à rentrer en France. Elle est accusée d’espionnage en raison de photographies qu’elle a prises au cours d’une manifestation en juin et envoyées à une amie. Amnesty International estime que Clotilde Reiss est une prisonnière d’opinion, détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit de recevoir et de transmettre des informations et des idées. Clotilde Reiss, étudiante en sciences politiques à Lille, en France, s’est rendue en Iran après avoir reçu une bourse pour poursuivre ses études sur ce pays. Elle s’apprêtait à rentrer en France, via une escale au Liban, après avoir travaillé pendant cinq mois en tant que lectrice à l’université d’Ispahan, dans le centre de l’Iran. Clotilde Reiss est incarcérée à la prison d’Evin, à Téhéran. Elle a été autorisée à téléphoner à un diplomate français, à qui elle a indiqué qu’elle était interrogée chaque jour mais qu’elle n’était pas maltraitée. Elle n’a pas encore d’avocat. Le mois dernier, elle a pris des photos d’une manifestation à laquelle elle a participé contre l’annonce de la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad, que de nombreux Iraniens contestent. Elle a envoyé ces clichés par courrier électronique à une amie qui se (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.