Écrire Kamal Akkache (h), 36 ans, marié et père de trois enfants

MDE 28/020/2007 - AU 307/07 Kamal Akkache, qui travaille sur les marchés, serait détenu au secret. On ne l’a pas vu depuis le 11 septembre, date à laquelle il a été arrêté par des agents du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), également connu sous le nom de Sécurité militaire. Cet homme risque de subir des tortures ou autres formes de mauvais traitements infligés par des agents de la DRS. Il est épileptique, et on ne sait pas s’il peut se procurer les médicaments dont il a besoin. Le 11 septembre, environ huit hommes en civil ont appréhendé Kamal Akkache devant une mosquée dans la municipalité d’El Mouradia, à Alger, la capitale. Selon certaines informations, il leur a résisté. Les hommes ont alors braqué une arme à feu sur sa tête. Des passants auraient tenté d’intervenir, mais les hommes ont déclaré être des agents de la DRS. Ils ont forcé Kamal Akkache à monter dans sa propre voiture et l’ont conduit en un lieu inconnu. Le matin du 16 septembre, six hommes en civil qui se présentaient comme des agents de la Sécurité militaire ont fouillé le domicile de Kamal Akkache devant son père Mourad. Affirmant qu’ils voulaient remettre à Kamal Akkache des affaires personnelles, ils ont emporté son ordinateur, son caméscope, des ouvrages religieux et un DVD. Ils ont également pris le médicament dont il a quotidiennement besoin en raison de son épilepsie. Les hommes ont refusé de révéler où il se trouvait et les motifs de son arrestation. Depuis l’interpellation de Kamal Akkache, son père a signalé son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.