Écrire Deux hommes pendus, d’autres en grand danger

Action complémentaire sur l’AU 54/09, ASA 22/012/2009, 3 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS IMMÉDIATEMENT Hiroshi Maeue et Yukio Yamaji ont été exécutés par pendaison le 28 juillet. Les trois autres hommes dont les noms figuraient dans l’AU 54/09 risquent toujours l’exécution. Hiroshi Maeue et Yukio Yamaji ont été exécutés en même temps qu’un ressortissant chinois, Chen Detong, ce qui porte à sept le nombre total d’exécutions qui ont eu lieu au Japon depuis le début de l’année. Hiroshi Maeue (auparavant orthographié « Hiroshi Maegami ») et Yukio Yamaji ont été exécutés à Osaka, tandis que Chen Detong a été exécuté à Tokyo. Hiroshi Maeue et Yukio Yamaji avaient tous deux renoncé à exercer un recours devant la haute cour. Les trois autres hommes nommés dans l’AU 54/09 – Kazuo Shinozawa, Hiroshi Zoda et Hideki Ogata – demeurent exposés au risque d’être exécutés très prochainement. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en japonais, en anglais ou dans votre propre langue) : ? dites que vous avez appris avec peine la décision prise par le ministre de la Justice de procéder à l’exécution de Hiroshi Maeue et de Yukio Yamaji ; ? exhortez-le à ne pas faire exécuter Kazuo Shinozawa, Hiroshi Zoda et Hideki Ogata ; ? demandez l’instauration immédiate d’un moratoire sur la peine capitale en vue de l’abolition de ce châtiment, ainsi que la commutation de toutes les condamnations à mort. ENVOYEZ VOS APPELS IMMÉDIATEMENT À : Ministre de la Justice : MORI Eisuke Minister (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse