Écrire Ronald Tiwarie risque toujours l’exécution

Action complémentaire sur l’AU 198/09, AMR 49/003/2009, 5 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 16 SEPTEMBRE 2009 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ronald Tiwarie est maintenant incarcéré dans le quartier des condamnés à mort depuis plus de cinq ans, durée au-delà de laquelle le Conseil privé a estimé que l’emprisonnement après une condamnation à mort constituait un traitement cruel et inhumain. Personne n’a été exécuté à Trinité-et-Tobago en ayant passé plus de cinq ans en prison après avoir été condamné à mort depuis que le Comité judiciaire du Conseil privé a statué, en 1993, qu’un tel cas de figure constituerait un traitement cruel et inhumain. Le 4 août, Ronald Tiwarie a achevé sa cinquième année d’emprisonnement depuis sa condamnation à mort, mais il n’est pas sûr d’échapper à l’exécution tant que sa peine n’aura pas été commuée, soit par la Haute Cour, soit pas une grâce présidentielle. La Haute Cour doit se réunir le 29 septembre, date à laquelle elle pourrait commuer la peine prononcée contre Ronald Tiwarie en réclusion à perpétuité. Le président de la République a également le pouvoir de le gracier en commuant sa peine. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en anglais ou dans votre propre langue) : ? exprimez votre compassion à l’égard des victimes de crimes violents et de leurs proches ; ? exhortez les autorités à commuer sans délai la peine de mort prononcée contre Ronald Tiwarie (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.