Écrire Trois défenseurs des droits humains menacés

AU 215/09, AMR 23/021/2009, 11 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 SEPTEMBRE 2009 : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Des paramilitaires ont menacé de tuer trois défenseurs des droits humains colombiens qu’ils accusent d’appartenir à des groupes de guérilla. Le 31 juillet, un message contenant des menaces de mort signé du nom du groupe paramilitaire les Aigles noirs – Eje Cafetero a été envoyé par courrier électronique à trois hommes travaillant avec des groupes de défense des droits humains dans les départements voisins de Risaralda et du Quindío, dans l’ouest de la Colombie. Ces trois hommes sont Guillermo Castaño, président de la section de Risaralda du Comité permanent pour la défense des droits humains (CPDH), Mauricio Cubides, membre du Collectif de défense des droits humains Domingo Taborda, qui réalise des documentaires sur des sujets liés aux droits humains, et Yezid Beltrán, directeur du système d’alertes rapides du bureau du médiateur pour l’Eje Cafetero. « Eje Cafetero » est le nom donné à la région productrice de café en Colombie. Le système d’alertes rapides du bureau du médiateur est une initiative gouvernementale visant à prévenir les atteintes aux droits humains commises par les parties au conflit armé colombien. Le message désigne ces hommes comme faisant « partie des structures subversives et terroristes du Quindío » et incite les partisans du groupe paramilitaire à « les poursuivre et les tuer parce qu’on ne peut pas (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse