Écrire 160 FAMILLES ONT UNE SEMAINE POUR PARTIR

AU 217/09, ASA 23/017/09, 13 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 SEPTEMBRE 2009 Deux villages de Phnom Penh, la capitale cambodgienne, ont reçu une notification officielle leur enjoignant de quitter leur domicile sous sept jours, en raison des travaux de réaménagement entrepris sur le site où ils habitent par une société privée à des fins touristiques et commerciales. Environ 160 familles ont été sommées de partir sans qu’il leur soit proposé de solution adéquate de relogement ni de compensation équitable et juste. Le 10 août 2009, le Village 2 et le Village 4, situés au bord du lac Boeung Kak, dans le centre de Phnom Penh, ont reçu une notification officielle signée par le gouverneur du district de Daun Penh leur laissant sept jours pour démonter leurs maisons. Cette notification propose trois solutions aux personnes concernées : l’équivalent de 5 600 euros de compensation auxquels s’ajouteraient deux millions de riels (environ 340 euros) pour couvrir le coût du démantèlement des logements, un appartement sur un site de réinstallation situé à quelque 20 kilomètres de là et deux millions de riels, ou un nouveau logement sur le site mais avec un déplacement temporaire. La proposition de relogement sur le site est appréciable car elle prouve que les autorités explorent d’autres voies que l’expulsion. C’est également l’option à laquelle la plupart des 160 familles sont le plus favorables. Cependant, d’après la notification, celles-ci doivent quand même démonter leurs maisons sous sept jours et accepter (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.