Écrire Un soldat libéré, 11 toujours détenus au secret

Action complémentaire sur l’AU 204/09, AFR 29/03/2009, 19 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 SEPTEMBRE 2009 Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la deuxième mise à jour de l’AU 204/09 (AFR 29/001/2009). Pour plus d’informations : www.amnesty.org/en/library/info/AFR29/001/2009/en et www.amnesty.org/en/library/info/AFR29/002/2009/en L’un des 12 soldats détenus sans inculpation en Guinée a été libéré. L’organisation craint que les 11 autres, détenus au secret, ne subissent des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements. Le capitaine Ibrahima Sory Bangourah a été libéré sans inculpation le 16 août après plus de sept mois de détention provisoire. Il a désormais retrouvé sa famille à Conakry, la capitale. Il faisait partie des 12 soldats arrêtés en janvier, peu après le coup d’État militaire qui a eu lieu en Guinée. Ces hommes avaient, semble-t-il, travaillé pour l’ancien président, Lansana Conté. Les 11 militaires toujours incarcérés sont le colonel Fodé Bacar Sylla, le colonel Soryba Yansané, le lieutenant-colonel David Syllah, le commandant Issiaka Camara, le commandant Pathio Bangourah, le capitaine Mamadou Bah Syllah, le capitaine Lansinet Keita, le lieutenant Ibrahima Kadja Barry, le sous-lieutenant Alpha Oumar Diallo, le sous-lieutenant Hassiniou Pendessa et le sergent Moussa Sylla. Dans la soirée du 2 août, ils ont été conduits dans un lieu de détention situé sur l’île de Kassa, à l’ouest de Conakry. Ils sont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.