Écrire Quatre médecins libérés, un toujours en danger

Action complémentaire sur l’AU 129/09, ASA 37/020/2009, 27 août 2009 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 8 OCTOBRE 2009 .Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Quatre des cinq médecins détenus au titre de règlements d’exception par le gouvernement sri-lankais pour avoir fourni de « fausses informations » à des journalistes étrangers ont été libérés sous caution. Cependant, le Dr S. Sivapalan est toujours détenu sans inculpation ; il risque d’être torturé et de subir d’autres mauvais traitements. Veerakkathipillai Shanmugarajah, Thurairaja Varatharaja, Thangamuttu Sathyamoorthy et Kathirvel Ilancheliyan Vallavan ont été libérés sous caution le 24 août. Le président du tribunal de Colombo, Nishantha Hapuarachchi, a ordonné leur remise en liberté à la condition, notamment, qu’ils se présentent à la police de Vavuniya la dernière semaine de chaque mois. Ces quatre médecins sont toujours en danger car leur affaire a été très médiatisée. Ils étaient en détention provisoire depuis le 15 mai, date à laquelle ils avaient été arrêtés au point de passage d’Omanthai pour avoir fourni de « fausses informations » à des médias étrangers et avoir formulé ce que le gouvernement considère comme des déclarations favorables aux Tigres libérateurs de l’Eelam tamoul (LTTE). Le 8 juillet, les autorités ont tenu une conférence de presse lors de laquelle ces médecins, notamment le Dr S. Sivapalan, sont revenus sur leurs déclarations antérieures, émises depuis la zone de conflit. Ils ont (...)

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.